| | News

Les chauves-souris suisses sous surveillance

Chauve-souris genevoise. | Keystone / Jean-Christophe Bott

Une équipe de l’Université de Zurich a analysé les virus associés à 14 des 30 espèces de chauves-souris séjournant en Suisse. 90% des virus identifiés n’infectent pas les vertébrés, mais les chercheurs retrouvent quelques virus ressemblant à des souches responsables de maladies humaines, sans pour autant identifier de risque pour la santé publique. Un premier bilan plutôt rassurant.

Pourquoi c’est intéressant. Les chauves-souris, grâce à leur biologie particulière, constituent un réservoir de virus susceptibles d’être transmis à l’humain ou à d’autres animaux. En surveillant ces populations, les chercheurs espèrent être capables de prévoir les prochaines émergences épidémiques.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!