Les chats et les chiens sont des sources indirectes d’exposition aux pesticides

Les colliers et produits antiparasites sont des contaminants fréquents à domicile | Pixabay / Alexas_Fotos

Les animaux domestiques sont une des premières sources d’exposition aux pesticides à domicile, d’après une enquête de l’agence de sécurité sanitaire française (Anses) selon Le Monde. En cause: les colliers et produits antipuce utilisés pour traiter chiens, chats et autres lapins, gorgés d’antiparasitaire. Les insecticides sont aussi un vecteur d’exposition important à domicile comme en extérieur.

Pourquoi on vous en parle. Près d’un Suisse sur deux possède un animal de compagnie. Parmi les antiparasitaires utilisés figure le fipronil, interdit dans l’élevage d’animaux de consommation (dans l’UE et en Suisse) en raison de sa toxicité, mais autorisé à la maison. De manière générale, l’utilisation de pesticides à domicile n’est pas exempte de risques pour la santé. L’enquête montre par ailleurs que les précautions d’emploi sont mal connues et mal suivies.

link

À lire dans Le Monde