Les anticorps contre Covid-19 persistent au moins cinq mois après la maladie

Shutterstock / Ustas7777777

Combien de temps les anticorps protecteurs générés après une infection à Covid-19 persistent-ils dans l’organisme? Plusieurs travaux suggéraient que ce taux déclinait autour de trois mois. Mais une nouvelle étude de l’Icahn School of Medicine (New York) est plus encourageante: elle estime, sur plus de 30'000 patients Covid-19 de gravité bénigne ou modérée, que les anticorps neutralisants produits persistent au minimum cinq mois – la durée de suivi de l’étude. Parue dans Science le 28 octobre 2020, leur étude fait l’objet d’un article dans le Time. La précision du test de détection des anticorps utilisé par les chercheurs explique sans doute la différence avec les travaux antérieurs contradictoires.

Pourquoi on vous en parle. L’immense majorité des patients infectés forment des anticorps neutralisants contre Sars-CoV-2 et on sait désormais que ceux-ci perdurent au moins cinq mois. (Les résultats américains sont étayés par une étude islandaise parue il y a peu dans le NJEM, qui relève une persistance de quatre mois au moins.) Un des enjeux consiste à savoir si la masse des patients touchés en mars-avril en Europe reste protégée lors de la seconde vague actuelle. Mais les deux événements étant espacés de six mois, on manque encore de recul sur ce point. Un autre enjeu concerne l’arrivée des vaccins, sans doute courant 2021. Plus l’immunité acquise par l’infection est durable, plus l’épidémie sera aisée à contrôler avec l’aide des campagnes vaccinales.

link

A lire dans le Time (EN)