| | Radar

Le rapport de la mission de l’OMS sur l’origine de la pandémie en Chine a fuité

Marion Koopmans (membre de la délégation de l'OMS) et le spécialiste des zoonoses de l'OMS Peter Ben Embarek (responsable de la délégation) lors de leur arrivée à la conférence de presse du 9 février, à Wuhan. | Keystone / AP / Ng Han Guang

Le rapport de la mission internationale sur l’origine de la pandémie est très attendu, après qu’une conférence de presse donnée le 9 février à Wuhan a permis d’en dévoiler les grandes lignes. L’agence de presse américaine AP a pu mettre la main sur la version quasi-définitive du rapport, communiquée par «un diplomate basé à Genève» resté anonyme. Comme annoncé, quatre scénarios pour l’origine du virus y sont envisagés. La piste de la contamination de la chauve-souris à l’homme via une autre espèce tient la corde, étant jugée «extrêmement probable» par les scientifiques. L’hôte intermédiaire, quant à lui, reste à identifier. D’après le zoologue Ben Embarek, membre de l’OMS et chef de la mission interrogé par AP, le rapport est en cours de vérification et de traduction, et devrait être rendu public d’ici quelques jours.

Pourquoi on vous en parle. D’abord annoncée pour la mi-février dans une version préliminaire, puis pour la mi-mars en version définitive, le rapport n’est toujours pas rendu public, ce qui laisse deviner d’intenses négociations au sein et autour de l’OMS. Il faut dire que l’enjeu pour la Chine – et par effet domino, pour les Etats-Unis –  est majeur. A ce titre, deux éléments du rapport mentionnés par AP valent d’être relevés. L’hypothèse de l’accident de laboratoire (peu favorable à la Chine) est jugée «extrêmement peu plausible», et constitue la seule pour laquelle de nouvelles recherches ne sont pas conseillées par la mission. On le savait déjà. En revanche, la piste de la contamination par de la viande animale congelée, largement soutenue par Pékin et mise en avant lors de la conférence de presse de Wuhan, semble désormais être reléguée au rang de scénario improbable — ce qui constitue une inflexion notable.

link

A lire sur le site d’AP

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.