| | News

Le préservatif est devenu un réflexe, sauf pour les coups d’un soir

Image de la nouvelle campagne de prévention du VIH et des IST. | OFSP, DR

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a publié lundi 4 novembre les résultats d’un sondage sur l’utilisation des préservatifs en Suisse. Huit participants sur dix (81%) estiment qu’ils permettent d’avoir des relations sexuelles plus sûres. Mais moins de la moitié des sondés l’utilisent systématiquement avec un nouveau partenaire ou lors de rapports occasionnels.

Pourquoi c’est important. Le diagnostic du VIH est en baisse continuelle depuis 2002 en Suisse: seuls 425 nouveaux cas ont été enregistrés en 2018. L’OFSP investit chaque année deux millions de francs pour la prévention du VIH et des infections sexuellement transmissibles (IST). Les campagnes nationales «Love Life», lancées en 1987, se révèlent efficaces. La campagne de cette année, baptisée «Et… action!», devrait encourager les couples éphémères à se protéger systématiquement.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.