Reservé aux abonnés

Le précieux éclairage des médecins généralistes sur les symptômes de Covid-19

Image d'illustration. | Keystone / Laurent Gillieron

La description des caractéristiques cliniques de Covid-19 reposent principalement sur les données des patients hospitalisés. Face à ce constat, une équipe de chercheurs et médecins généralistes de l’Université Claude Bernard de Lyon et de l’UNIGE a mené une étude afin d’améliorer la compréhension de la symptomatologie du Covid-19 dans ses formes légères. Leurs résultats, publiés dans le Journal of General Internal Medicine et le British Journal of General Practice, pourraient permettre d’améliorer le triage et le dépistage ciblé des patients. Une nécessité, alors que les généralistes redoutent un afflux de patients dans les cabinets médicaux cet hiver.

Pourquoi c’était nécessaire. La symptomatologie des patients Covid-19 en ambulatoire s’est révélée notablement différente de celle décrite en milieu hospitalier. L’étude franco-suisse appuie désormais les observations informelles des médecins de famille selon lesquelles, lors des formes légères de Covid-19, la perte de goût et d’odorat figurent parmi les symptômes les plus indicateurs de la maladie, contrairement à la fièvre ou à la toux, peu spécifiques. Les chercheurs appellent à développer la recherche autour des données des médecins généralistes.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous