Le passeport sanitaire, bientôt d’actualité à Genève?

Aéroport de Genève, 15 juin 2020. | Keystone / Salvatore Di Nolfi

Un «passeport Covid-19» numérique pourrait être instauré prochainement à l’aéroport de Genève. Le projet sera présenté jeudi 22 octobre aux différents acteurs de l’aviation du canton, révèle le quotidien Le Temps. Porté par la multinationale genevoise Société générale de surveillance (SGS), le projet prévoit que les passagers empruntant un avion passent préalablement un test de dépistage. Le résultat négatif serait inscrit dans un passeport numérique, développé par la start-up AOK Pass basée à Singapour, qui serait présenté avant l’embarquement. Le but est de limiter au maximum le risque de contamination lors des vols, et in fine de relancer l’industrie du transport aérien très affectée par la crise.

Pourquoi ce n’est pas encore fait.  L’octroi de ces passeports serait aux mains d’une entreprise privée, ce qui est tout à fait inhabituel et soulève des questions de sécurité des données. Pour généraliser ces passeports, SGS doit donc faire reconnaître l’outil par les aéroports et les gouvernements. Les discussions seraient cependant à bout touchant: selon Le Temps, quelque 170 aéroports s’apprêteraient à le reconnaître. Le projet a également gagné le soutien de la Chambre de commerce internationale, de l’Organisation mondiale du tourisme, d’International SOS et de l’Association internationale des transporteurs aériens.

link

A lire sur Le Temps