Le Massachusetts met sur pied une armée de traceurs viraux

Image d'illustration | Shutterstock

Boston investit 44 millions de dollars et engage 1000 personnes pour retracer les contacts des malades du Covid-19. L’Etat est pour l’instant le seul en Amérique à déployer cette stratégie low-tech, estimée moins préjudiciable à la sphère privée que l’exploitation des données mobiles.

Pourquoi c’est important. Ces enquêtes sont considérées comme cruciales pour un futur déconfinement par étape. Comme Heidi.news l’expliquait, de nombreuses applications mobiles sont développées afin d’organiser un traçage numérique des contacts entre personnes. La solution testée par Boston est innovante par son manque de technologie, comme le raconte le New York Times.

link

New York Times