Reservé aux abonnés

Le Kenya, terre d’expérimentation de la culture d’insectes

Image d'illustration. | Heidi.news / Claudia Lacave

Et si l’assiette de demain était composée d’une salade de larves de charançons rouges, d’un steak de farine de crickets et de termites en riz au lait pour le dessert ? Face aux défis démographiques et climatiques, la recherche en sources de protéines viables pour l’environnement s’oriente vers les insectes comme bétail du futur. Le Kenya, à la tête du domaine scientifique depuis une dizaine d’années, a récemment prouvé les bienfaits de la consommation d’arthropodes sur l’intestin et sur sa composition bactérienne.

Pourquoi c’est important. L’augmentation de la température planétaire et les dérégulations climatiques qui en résultent menacent à court terme le système alimentaire de nombreux pays en développement. Dans ce contexte, les insectes représentent un espoir.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous