Reservé aux abonnés

Le Fonds mondial atteint in extremis l’objectif affiché de 14 milliards de dollars

L'objectif des 14 milliards de dollars a été atteint au prix d'une augmentation moyenne de 15 % des contributions | Fonds mondial, DR

La sixième conférence de reconstitution du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme s’est achevée sur un succès: les pays donateurs se sont engagés à verser une somme totale de 14,02 milliards de dollars sur la période 2020-2023, au terme d’un suspense savamment orchestré. L’évènement se tenait aujourd’hui jeudi 10 octobre à Lyon.

Pourquoi c’est important. L’objectif affiché d’au moins 14 milliards, en hausse de 15% par rapport au cycle triennal précédent, s’annonçait comme très ambitieux. D’après le Fonds, cet objectif a été calculé pour réduire de moitié la mortalité liée au sida/VIH, à la tuberculose et au paludisme à l’horizon 2023. L’équivalent de 1,3 million de décès évités. L’échec à atteindre ce seuil aurait constitué un symbole désastreux.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous