Reservé aux abonnés

Le coup de gueule des foyers pour personnes handicapées, grands oubliés de la crise

Photo: Keystone

Nous avons parlé des hôpitaux, des EMS, des pharmacies. Mais peu, voire pas, des établissements accueillant des personnes handicapées. Et nous ne sommes pas les seuls. À en croire Catherine Staub, secrétaire générale de l’Association vaudoise des organisations privées pour personnes en difficultés (AVOP), nous sommes les premiers à lui passer un coup de fil.

Nous lui avons donc donné la parole ainsi qu’à Sandra Feroleto, directrice de La Branche, une structure qui accueille des adultes et des enfants présentant une déficience intellectuelle. Elles reviennent pour nous sur les débuts de la crise, l’inertie initiale de certains services de l’État et la levée du confinement. Des témoignages forts, pointant de grands manquements.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous