Reservé aux abonnés

Le Conseil fédéral se base sur des chiffres hospitaliers inexacts pour prendre ses décisions

C’est devenu l’indicateur le plus suivi du pays: le nombre de nouvelles hospitalisations quotidiennes. Son pendant pour les soins intensifs est également très scruté. Et qui délivre quotidiennement son petit décompte avec la tendance associée? L’OFSP, dans son dashboard Covid. Inexactes et pas à jour, les données qui y sont publiées servent tout de même de base aux décision du Conseil fédéral. La task force scientifique de la Confédération quantifie pour la première fois ce retard: il est de plus de deux semaines.

Pourquoi c’est urgent d’améliorer la situation. L’OFSP a conscience de la problématique, tout comme le Conseil fédéral, qui relevait le 12 janvier que «la gestion des données dans le domaine de la santé doit être améliorée». L’urgence pour le Conseil fédéral réside dans «le domaine hospitalier», et il sera le premier à bénéficier d’améliorations, mais pas avant le mois de juillet 2022, date à laquelle les départements concernés devront présenter un calendrier d’action. D’ici là, l’exécutif décide un peu au doigt mouillé.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous