Reservé aux abonnés

Le sucre et sa surconsommation laissent les sénateurs de marbre

Immage d'illustration. | Shutterstock / Evan Lorne

Ce 8 décembre, le Conseil des Etats a mis le nez dans le sucre. Les représentants des cantons devaient se prononcer sur deux initiatives visant à réduire la consommation de sucre. Rejeté, le sujet devrait revenir au Parlement en 2022. Explications.

Pourquoi c’est important. La consommation suisse de sucres ajoutés oscille entre 65 et 110 grammes par personne et par jour, d’après l’enquête nationale sur l’alimentation menuCH réalisée auprès d’adultes âgés entre 18 et 75 ans. «Un chiffre largement supérieurs aux recommandations de l’OMS», commente la Filière nutrition et diététique de la Haute école de santé de Genève. L’agence des Nations unies préconise en effet de ne pas excéder 50 grammes de sucres ajoutés par jour.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous