Reservé aux abonnés

Le CHUV lance des essais sur des vaccins anti-cancers révolutionnaires

Le CHUV a créé son propre laboratoire pour produire ses vaccins anticancer./CHUV

Deux essais cliniques viennent de démarrer au CHUV, et leur portée peut bouleverser la recherche oncologique. Car ce que l’équipe de la professeur Lana Kandalaft cherche à mettre au point ne sont ni plus ni moins que des vaccins contre le cancer.

Pourquoi on en parle. La chercheuse, arrivée de l’Université de Pennsylvanie au département d’oncologie UNIL- CHUV en 2013, a reçu comme premier mandat d’y monter le Centre de thérapie expérimentale. Ce service, qui amène les nouveaux traitements chez les patients, est passé de 19 personnes à 180 aujourd’hui. En parallèle, elle a créé un groupe de recherche pour développer des vaccins anti-cancers personnalisés à base de petites protéines (peptides) ou de broyat des tumeurs elles-mêmes. Ils sont prêts à être testés aujourd’hui avec deux essais cliniques qui viennent de démarrer contre les cancers du poumon et du pancréas et un troisième contre les cancers ovariens en septembre.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous