| | Interview

Le cannabis réglementé en Suisse va-t-il booster la consommation?

L'accès réglementé à la consommation de cannabis en Suisse pourrait la population à fumer des joints et manger des douceurs chargées en THC. | Shutterstock / Spender1

Le 14 juillet, Addiction suisse a publié sa première analyse des données scientifiques disponibles sur l’effet de la légalisation du cannabis pour la société. C’est sur mandat de l’OFSP que le Centre national de compétences dans le domaine des addictions a passé au crible les travaux scientifiques sur l’impact de la légalisation du cannabis non médical aux Etats-Unis, au Canada et en Uruguay: «Les sujets couverts sont les marchés et la consommation de cannabis, la santé, la sécurité routière et la criminalité. Les études publiées jusqu’au début 2021, soit sept ans après l’ouverture du premier marché légal du cannabis au Colorado et deux ans après la légalisation de cette substance au Canada, ont été prises en compte».

Pourquoi on en parle. Selon le Système de monitorage suisse des Addictions et des Maladies non transmissibles (MonAM), «le cannabis est la substance illégale la plus consommée en Suisse». Une légalisation du cannabis à des fins récréatives aura de conséquences en matière de santé publique, il est donc nécessaire de les étudier. Pour l’heure, les résultats de l’analyse menée par Addiction suisse sont sommaires et font état d’une augmentation des hospitalisations liées à la marijuana, ainsi que d’une hausse des accidents de la route.

Le contexte. Addiction suisse, résume la situation en Suisse:

«une révision de la loi sur les stupéfiants permet désormais la tenue d’essais pilotes locaux de vente de cannabis aux adultes. Ces essais sont soumis à des règles strictes. Dans une optique de protection de la santé, le personnel de vente devra être formé et sensibilisé à la réduction des risques.

La qualité des produits, dont la teneur en THC est limitée, sera également contrôlée. Une interdiction générale de la publicité sera appliquée et les emballages ne devront pas pouvoir être ouverts par des enfants. Les premiers projets devraient démarrer en 2022 et permettront de mieux comprendre les effets de différents modèles de vente du cannabis en Suisse.»

L’avis d’un spécialiste. Avant que ces essais pilotent démarrent, le Pr. Daniele Zullino, chef du service d’addictologie des Hôpitaux universitaires de Genève, appelle à prendre les premiers résultats de la récolte d’informations scientifiques avec des pincettes. Il explique pourquoi à Heidi.news.

Heidi.news – Avec l’accès généralisé au cannabis réglementé, les gens vont-ils se mettre à fumer plus de joints et à manger des space cakes? Ou les problèmes de santé vont-ils diminuer?

Daniele Zullino – Les deux. Les résultats récents qui viennent des Etats-Unis nous montrent que dès le moment où on réglemente le cannabis, la consommation chez les moins de 16 ans diminue drastiquement. On explique cela en partie par le phénomène du “fruit défendu”, lorsque la substance perd son attrait en raison de sa disponibilité.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.