| | Reportage

«Lassitude et déception totales»: les soignants genevois furieux contre les baisses de salaires

Les soignants réunis devant les HUG, mardi 27 octobre à 12h30. | Heidi.news, DR

Une diminution de 6 à 10% du salaire sur quatre ans. C’est la récompense probable des soignants genevois – à l’instar des autres fonctionnaires – pour leur dévouement lors de la première vague épidémique, et la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Mardi 27 octobre, une cinquantaine d’entre eux étaient réunis devant les HUG pour protester contre cette injustice perçue et réclamer des meilleures conditions de travail, à l’approche d’une deuxième vague qui suscite beaucoup d’appréhensions.

Pourquoi c’est particulier à Genève. Infirmiers, aides-soignants et assistant en soins et santé communautaire (ASSC) étaient réunis à l’appel de plusieurs syndicats, dans le cadre d’une semaine de mobilisation qui doit se conclure par une manifestation à Berne samedi 31 octobre. Mais la grogne à Genève prend une tonalité singulière: non content de n’avoir versé aucune prime Covid-19, le canton s’apprête à couper dans la masse salariale.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!