| | Analyse

La voie est libre pour le vaccin de Pfizer chez les enfants dès 5 ans

Journee internationale des droits de l'enfant 2019 Place des nations à Genève (image d'illustration). | Keystone / Martial Trezzini

C’est le bout du chemin. Le vaccin ARN messager de Pfizer devrait être autorisé pour les enfants de 5 à 11 ans aux Etats-Unis, après que le comité d’évaluation de la FDA a statué en faveur de cette nouvelle indication le 26 octobre. Les débats ont porté sur l’opportunité d’offrir le vaccin à tous les enfants et sur le risque de myocardite associé. Mais à la quasi-unanimité, les experts ont estimé que les bénéfices du vaccin dépassaient de loin les risques.

Pourquoi on vous en parle. Le régulateur américain doit encore statuer formellement, car l’avis du comité d’évaluation est consultatif. Mais il est rare que la FDA aille à l’encontre de l’avis de ses experts, et cela ne s’est jamais vu depuis le début de la pandémie. Après cela, la voie sera ouverte pour que les autres pays homologuent eux-mêmes le vaccin chez les enfants – à coup sûr après débats, la question étant éminemment sensible.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.