| | News

La surmortalité Covid-19 est loin de la grippe espagnole mais reste historique

Chandelles allumées en mémoire des quelque 9200 victimes suisses de la pandémie, le 21 février sur la place fédérale à Berne. | Keystone / Peter Schneider

Quelle a été l’ampleur de la surmortalité due à la crise sanitaire en Suisse? Une étude d’Unisanté s’est penchée sur la question, en tenant compte de la tendance démographique de long terme. Avec une surmortalité de 8,8% par rapport à 2019, l’année 2020 marque une hausse des décès tout à fait remarquable. Tout se passe comme si l’espérance de vie de la population avait diminué de 7 mois et demi cette année-là.

Pourquoi c’est intéressant. Cette étude avait aussi pour vocation de réfuter l’idée que Covid-19 avait provoqué un choc comparable à celui de la grippe dite «espagnole» en 1918. La pandémie de grippe de 1918 a fait reculer l’espérance de vie des Suisses de dix ans, ce qui rend les deux événements incomparables. Il n’en reste pas moins que le pic de mortalité dû à la crise Covid-19 figure parmi les plus élevés enregistrés depuis lors.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!