La Suisse se réveille avec des numéros d’urgence injoignables 

Image d'illustration | MARTIAL TREZZINI/KEYSTONE

Dans la nuit de jeudi à ce vendredi matin 9 juillet, les numéros d’urgence (112, 117, 118 et 144) sont restée complètement inatteignables durant de longues heures dans certains cantons dont Fribourg, Vaud, Jura et Genève. A Neuchâtel, seuls les appels vers les numéros d’urgence passés depuis des téléphones portables dysfonctionnaient. En Valais, la centrale d'urgence de la police cantonale et la centrale du Feu n’étaient plus joignables. En cause: une panne téléphonique de Swisscom. Des numéros de remplacement ont été rapidement mis en place.

Ce qu’il s’est passé. On ne le sait pas encore précisément. «Tout est relativement dans le flou, des enquêtes et analyses sont en cours dans nos centres de calculs», a expliqué le porte-parole de Swisscom Christian Neuhaus à la RTS, qualifiant la panne d’inacceptable.

L’opérateur, qui avait déjà affronté une panne similaire en février 2020, va au-devant de critiques. Les réactions n’ont d’ailleurs pas tardé. Sur les ondes de la RTS, Olivier Français, conseiller aux Etats vaudois et membre de la commission des télécommunications, convient que le risque zéro n’existe pas, mais appelle à faire «des investissements dans l'amélioration des infrastructures et l'architecture informatique en particulier». De son côté, Le Temps rappelle qu’en juin dernier une panne similaire en France aurait entraîné le décès de cinq personnes qui n’avaient pas pu joindre les secours à temps.