| | News

La Suisse expérimente à son tour les chiens renifleurs de Covid-19

Un officier de sécurité des Nations unis et son chien renifleur, au siège des Nations unies de Genève, avant une intervention du secrétaire général Ban Ki-Moon le 11 mai 2011. | Keystone / Martial Trezzini

Bientôt les premiers chiens renifleurs de Covid-19 en Suisse? Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ont décidé de lancer une étude pour évaluer l’intérêt du dépistage canin de Covid-19, en collaboration avec les services de sécurité de l’ONU et l’armée suisse. A partir de fin mars, six chiens seront formés à détecter Sars-CoV-2 dans la sueur, à grand renfort de truffe humide. Si les résultats s’avèrent à la hauteur, ils pourraient constituer les premières recrues de brigades canines de dépistage.

Pourquoi on vous en parle. Nombreuses sont les expériences dans le monde sur les chiens renifleurs pour dépister Covid-19, de l’Allemagne à l’Australie en passant par la Finlande et les Émirats arabes unis. Le magazine américain The Atlantic s’est d’ailleurs amusé à compiler le portrait de ces auxiliaires de santé canins. Si l’efficacité reste encore à démontrer rigoureusement, elle suscite un intérêt grandissant et pourrait, selon les chercheurs genevois, faciliter le dépistage auprès des enfants et des personnes âgées.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.