Reservé aux abonnés

La région lémanique met en garde contre le moustique tigre

Le moustique tigre mesure entre 5 et 10 mm et a un corps et des pattes rayés. | Keystone / Martial Trezzini

Son vol est lent et silencieux et sa présence suffisamment redoutée pour unir les cantons de Genève, Valais et Vaud et les départements de l’Ain et de la Haute-Savoie. Ce mardi 1er juin, le territoire lémanique se mobilise, via le Conseil du Léman, pour diffuser un message de sensibilisation commun contre le moustique tigre. Un petit moustique invasif aux pattes zébrées identifié à l’été 2020 dans le canton Genève, dans le Chablais valaisan, dans l’Ain et en Haute-Savoie.

Pourquoi il n’est pas le bienvenu. En plus d’être susceptible de piquer plusieurs fois la même personne en plein jour et de se regrouper en nuées, l’Aedes albopictus peut servir de vecteur à des maladies tropicales telles que la dengue, la maladie à virus zika et le chikungunya. Des maladies potentiellement importées en Suisse par des voyageurs arrivant des zones endémiques.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous