| | News

La quête sans fin du Jura pour trouver son médecin cantonal

Le drapeau jurassien flotte devant la tour Réfous du château de Porrentruy. | Keystone / Jean-Christophe Bott

Le Canton du Jura est préoccupé. Son médecin cantonal, Christian Lanz, vient de quitter ses fonctions pour se consacrer pleinement à son autre poste, dans le canton de Soleure. En mai dernier, c’est le chef du Service jurassien de la santé publique Nicolas Pétremand qui jetait l’éponge. Si une cheffe de service a été nommé ad interim, le poste du médecin cantonal reste, lui, vacant.

Pourquoi ça interpelle. Cela fait en réalité plusieurs années que le canton du Jura cherche un médecin cantonal à 70%, sans succès — Christian Lanz n’exerçait qu’à 20%. Les autorités cantonales expliquent ce problème de recrutement par le manque d’attractivité de la fonction et la modicité du salaire.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.