Reservé aux abonnés

La première vague aura coûté plus de 1,5 milliard de francs au secteur de la santé

Source: CSS Institute, adaptation: Heidi.news – Le graphique montre l'écart entre les coûts totaux réels de l'assurance de base obligatoire et les coûts prévisionnels pour les mois de janvier à septembre 2020 (chiffres du Groupe CSS). Les zones grisées représentent la période où les mesures fédérales de lutte contre le Covid-19 étaient en vigueur; la zone plus sombre correspond au confinement du printemps 2020

L’institut CSS d’économie empirique de la santé a présenté mercredi 10 mars sa nouvelle étude sur l’évolution des coûts de la santé lors de la première vague de coronavirus. Principales conclusions: les mesures de lutte contre le coronavirus lors de la première vague ont entraîné un recul des coûts de 246,4 millions de francs dans l’assurance de base de la CSS, et l’effet de rattrapage attendu pendant l’été n’a pas eu lieu. Extrapolé à toutes les assurances du pays, cela représente un manque à gagner de plus 1,5 milliard de francs pour le secteur de la santé. Tour d’horizon graphique par secteur.

Pourquoi c’est significatif. L’étude est basée sur les données du groupe CSS. Avec ses quelques 1,37 million d’assurés en moyenne sur ces cinq dernières années, le groupe assure près d’un sixième de la population suisse. Même si les assurés de la CSS ont un âge moyen légèrement plus élevé que le reste de la population suisse et qu’ils ont connu un taux de mortalité légèrement plus élevé que la moyenne nationale, les chiffres de la CSS se laissent aisément transposer à la population générale.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous