| | Radar

La perspective d'une immunité collective se dérobe aux USA

Aux États-Unis les grands centres de vaccination comme celui du Dodger Stadium à Los Angeles ferment faute de candidats./Keystone/Damian Dovarganes

Les experts de santé publique américain interrogés par le New York Times ne pensent pas que les États-Unis atteindront l’immunité collective contre Covid-19, malgré une des campagnes de vaccination les plus avancées du monde. D’après eux, les hésitations vis-à-vis des vaccins, la chute de la demande vaccinale maintenant qu’un adulte sur deux a reçu au moins une dose, et l’apparition de variants capables d’échappement immunitaire se combinent pour rendre l’extinction de la maladie illusoire. Covid-19 devrait persister sous forme endémique (permanente), avec des poches de résurgences locales.

Pourquoi ce n’est pas dramatique. Le concept d’immunité collective a été popularisé parce qu’il se confond plus ou moins avec la fin de l’épidémie et le retour à la normale. Mais il suppose qu’une part très importante de la population (de l’ordre de 80%, selon l’Institut Pasteur) soit immunisée, par la vaccination ou des suites d’une infection naturelle. Une gageure, même avec les vaccins — et il en va de même pour la Suisse. Pour autant, la vaccination a pour effet de faire chuter le nombre d’hospitalisations et de décès en protégeant les personnes vulnérables, ce qui rend la maladie collectivement gérable.

link

A lire dans le New York Times (EN)

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.