| | Radar

La pandémie fait chuter l'espérance de vie partout en Europe (ou presque)

Four de crémation du centre funéraire du cimetière Saint Georges, en novembre 2020 a Genève.| Keystone | Salvatore Di Nolfi

En Europe occidentale, la pandémie a provoqué une diminution de l’espérance de vie restée inégalée depuis la Seconde Guerre mondiale. C’est ce que montre une étude de l’université d’Oxford qui s’intéresse aux données de mortalité de 29 pays en Europe, aux Etats-Unis et au Chili, pour les années 2019-2020. Publiés dans l’International Journal of Epidemiology, les résultats montrent que 27 des 29 pays étudiés ont connu une diminution de l’espérance de vie en 2020 et que cette dernière a touché davantage les hommes. Les chercheurs attribuent la baisse principalement aux décès officiels dus au Covid-19.

Lire aussi: La surmortalité Covid-19 est loin de la grippe espagnole mais reste historique

Pourquoi on en parle. Au total, les femmes de huit pays et les hommes de onze pays ont connu une diminution de l’espérance de vie de plus d’un an. La chute la plus impressionnante concerne les hommes des Etats-Unis et atteint 2,2 ans entre 2019 et 2020. Autre constat: les pays nordiques — Danemark, Norvège et Finlande (pour les femmes seulement) — n’observent pas de baisse de l’espérance de vie. Un succès que les chercheurs attribuent à des systèmes de santé robustes et des interventions non pharmaceutiques précoces.

link

Alire dans Financial Times

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.