La justice européenne a tranché: le bisphénol A est bien un perturbateur endocrinien

Le bisphénol A est facilement utilisé dans le contenants en plastique. | Shutterstock

La justice européenne ne reviendra pas sur la décision de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) de classer le Bisphénol A comme perturbateur endocrinien en 2017. Ceci malgré la plainte de l’association Plastics Europe, représentant les producteurs de matières plastiques. C’est la deuxième décision de justice allant dans ce sens, détaille Le Monde.

Pourquoi c’est important. On qualifie de perturbateur endocrinien les substances ayant un effet néfaste sur l’équilibre hormonal, pouvant entraîner des conséquences grave pour la santé. Aujourd’hui interdit dans bon nombre de plastiques à vocation alimentaire, le Bisphénol A est encore fortement utilisé, notamment pour ses propriétés thermiques. Les alternatives sont encore rares et, comme le Bisphénol S, ne sont pas exempt de risques sanitaires.

link

Lire l'article dans Le Monde