| | News

L'OMS alerte sur le risque cardiaque associé aux longues heures de travail

Proportion en pourcentage de la population exposée à de longues heures de travail, + de 55 heures/semaine, en 2016 dans les 194 pays étudiés. | Source: OMS

«Travailler 55 heures ou plus par semaine constitue un grave danger pour la santé» s’alarme la Dre Maria Neira, directrice du département Environnement, changement climatique et santé de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Un cri poussé suite à la parution le 17 mai de la première étude mondiale (194 pays) analysant les décès et les atteintes de santé en lien avec de trop longues heures de travail.

Pourquoi c’est intriguant. Publiée dans la revue Environment International, l’étude a été menée de 2000 à 2016 et synthétise les données issues d’une dizaines de publication scientifiques menées avec plusieurs centaines de milliers de travailleurs. Les populations les plus concernées par le risque augmenté d’AVC et de maladies cardiaques dû à une surcharge de travail se trouvent dans les régions du Pacifique occidental et l’Asie du Sud-Est. Mais tous les pays où les secteurs économiques informels sont la norme sont concernés par les risques d’une telle surcharge. Ces estimations révèlent aussi de nombreuses inégalités.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.