| | Interview

«L'obésité, comme l’écologie, nécessite une approche globale»

Selon Alend Saadi, il faut une vraie volonté politique pour lutter contre le surpoids et l'obésité. | Courtoisie Alend Saadi.

Perdre du poids gratuitement, en ligne et sans régime: c’est l’ambition du programme «Neuchâtel s’attaque au surpoids». Mis au point par la Ligue pulmonaire neuchâteloise et l’Association pour un poids sain (PoPS), il démarrera sur Facebook le 5 septembre, pour une durée de trois mois. Suite à son annonce, plus de 300 inscriptions ont été enregistrées en 24 heures. Le Dr Alend Saadi, chirurgien spécialiste de l’obésité du Réseau hospitalier neuchâtelois et président de l’Association PoPS, détaille les enjeux du projet.

Heidi.news — Où en est-on de la lutte contre le surpoids et l’obésité dans le pays?

Alend Saadi — En Suisse, 42% de la population souffrent de surpoids ou d’obésité. C’est presque une personne sur deux! La lutte contre l’obésité se trouve aujourd’hui au même stade que la lutte contre le tabac au début des années 1990, quand on a pris conscience que c’était non seulement extrêmement mauvais pour les fumeurs, mais aussi pour le système de santé.

Cet article est réservé aux abonnés.