Reservé aux abonnés

L'anorexie, une maladie qui touche aussi les hommes

Image d'illustration | Pixabay / Jarmoluk

«J’ai atteint un stade où j’avais peur d’avaler un verre d’eau», lâche Marius Diserens, 25 ans. Son ton est calme lorsqu’il revient sur son parcours, qui a plutôt des airs de combat: celui d’un homme face à l’anorexie. Il révèle la nécessité de mettre des mots sur un mal qui, parfois, s’installe discrètement et évolue graduellement. Souvent considérée comme exclusivement féminine, l’anorexie touche aussi les hommes.

Pourquoi c’est important. L’anorexie mentale se caractérise par une restriction et un contrôle drastique des aliments ingérés. Ce trouble entraîne ainsi une importante perte de poids aux conséquences parfois désastreuses — voire létales. Une prise en charge médicale (physique et psychiatrie), parfois à long terme, est nécessaire pour venir en aide aux malades.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous