L'anorexie masculine, une maladie souvent incomprise et camouflée par la mode

| Elias Sch. / Pixabay

Selon les chiffres, 9 anorexiques sur 10 sont des femmes. L’inconscient collectif appuie cette statistique: l’anorexie est une maladie féminine. Pourtant, selon un article de Slate publié ce vendredi 25 octobre, les hommes aussi souffriraient d’anorexie, sous des formes légèrement différentes, et de manière beaucoup plus répandue que concédé.

Pourquoi on vous en parle. Selon certains médecins interviewés dans l’article, l’anorexie masculine est de plus en plus répandue dans la société. La frontière entre les genres devenant plus perméable, la répartition des maladies genrées est moins clivée. Dans un deuxième temps, l’article relève l’impact négatif des «coachs sportifs virtuels». Souvent idéalisés par des milliers de «followers», ces influenceurs prônent parfois des régimes et entrainements tellement poussés qu’ils représentent un risque vital. A l’image de la dernière mode, celle de la «sèche», qui vise à atteindre l’indice de masse graisseuse le plus faible possible, bien en deçà du minimum recommandé.

link

Lire l'article sur Slate