L’Amérique latine, nouvel épicentre de la pandémie

Au dessus d'un cimetière de Sao Paulo, au Brésil, construit pour accueillir les victimes de Covid-19 | Keystone

Avec plus de mille morts enregistrés dans les dernières vingt-quatre heures, et un total de près de 25'000 décès, le Brésil est en train de s’arroger le statut peu enviable de pays le plus touché par l’épidémie. Mais la propagation de Covid-19 s’accélère aussi dans des pays comme le Pérou et le Chili, note Le Monde, au point que le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes en Amérique latine a dépassé celui des autres régions du monde. Carissa Etienne, directrice de l’Organisation pan-américaine de la santé, se dit «particulièrement inquièt[e]» de la situation.

Pourquoi c’est préoccupant. Après l’Asie, l’Europe puis les Etats-Unis, est-ce au tour de l’Amérique latine d’être le centre de gravité de la pandémie? Les courbes épidémiques n’y sont guère engageantes (voir graphe ci-dessous), et les grandes inégalités socio-économiques de certains des pays concernés, à commencer par le Brésil, compliquent la réponse sanitaire. Autre facteur aggravant: à l’inverse de l’hémisphère nord, les pays du sud s’apprêtent à entrer dans leur saison froide (juin-septembre), qui se traduit par un risque accru de résurgence des infections respiratoires.

link

A lire dans Le Monde