| | Radar

L'alimentation des hommes génère plus de gaz à effet de serre que celle des femmes

Image d'illustration. | Pixabay

Le régime alimentaire des hommes britanniques génère 40% d’émissions de gaz à effet de serre de plus que celui des femmes, titre The Guardian. Cette différence s’explique par un régime plus carné chez la gente masculine, d’après des résultats à paraître le 24 novembre dans la revue scientifique Plos One.

Pourquoi on en parle. Comme le rappelle le journal britannique, la production d’aliments est à l’origine de près du tiers des émissions de gaz à effet de serre (GES). La réduction de la prise de viande dans les pays riches est d’ailleurs l’un des leviers les plus efficaces, d’après une étude parue en 2018 dans la revue Nature.

La méthode. Les chercheurs de l’université de Leeds, au Royaume-Uni, se sont appuyés sur le régime alimentaire de 212 Britanniques afin de déterminer les émissions de GES générées. Pour ce faire, les participants ont rapporté leurs prises en aliments et boissons sur trois périodes de 24 heures chacune, et les chercheurs ont épluché la littérature scientifique existante afin d’attribuer à quelque 3’200 aliments leurs émissions de GES.

L’étude met également en évidence que près d’un quart des émissions liées à l’alimentation proviennent du café, de l’alcool, ainsi que des gâteaux et sucreries.

link

A lire sur le site The Guardian (EN)

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.