Reservé aux abonnés

«Il n'y a jamais eu autant d’attaques contre des acteurs de santé»

Mariana Vishegirskaya se tient à l'extérieur de la maternité de Mariupol qui a été bombardée le 9 mars 2022. Mariana Vishegirskaya a survécu aux bombardements et a ensuite donné naissance à une fille dans un autre hôpital de Mariupol. | Keystone / AP Photo / Mstyslav Chernov

«L’année 2022 ne compte encore que 75 jours, mais l’OMS a déjà répertorié 89 attaques contre des acteurs de santé dans le monde.» Les mots de Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l’OMS, étaient teintés de tristesse mercredi 16 mars, lors du point presse de l’OMS sur la situation sanitaire en Ukraine. Depuis le début du conflit, rien que dans ce pays, l’organisation a compté et vérifié plus de 40 attaques contre le système de santé.

Pourquoi il faut en parler. Ces attaques constituent des violations extrêmement graves du droit international humanitaire, la protection des systèmes de santé étant au cœur des Conventions de Genève. Sommet de l’horreur, «ces attaques s’inscrivent dans une stratégie de guerre», a soutenu le Dr Mike Ryan, en charge des situations d’urgence sanitaire à l’OMS.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous