Reservé aux abonnés

Guerre en Ukraine: va-t-on manquer de filets de perche cet été?

Perche pêchée à Buergenstock, 11 avril 2022. | Keystone / Urs Flueeler

L’été arrive et, avec lui, les iconiques assiettes de filets de perche en terrasse. Bien que traditionnels sur nos rivages, ils sont en grande partie importés frais ou congelés. Ce que l’on sait moins, c’est que la Russie fait partie des trois principaux pays fournisseurs. Alors que la guerre en Ukraine impacte le commerce avec la Russie, risque-t-on de manquer des précieux poissons cet été?

Pourquoi on s’interroge. La production suisse ne peut, de loin pas, pas couvrir la demande. Depuis le début des années 1990, le rendement des pêcheurs professionnels diminue. En 2019, le poids total des perches prélevées dans nos lacs s’élevaient à 283 tonnes, quasiment cinq fois moins qu’en 1991. Ce qui représente à peine 6% du total consommé en terres helvètes.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous