| | News

Faut-il craindre une inflation des aliments en Suisse?

Un épis de blé dans un champ, le 25 juillet 2018, à Sottens. | Keystone / Jean-Christophe Bott

La conjoncture locale et internationale a de quoi préoccuper, entre baisse des récoltes, hausse des prix des matières premières, problèmes d'approvisionnement et hausse des prix de l'énergie.

Dans les supermarchés allemands et anglais, les consommateurs l’ont certainement noté: manger coûte plus cher. Les prix des biens alimentaires ont grimpé en moyenne de 4% sur un an. Nos voisins français prévoient aussi une inflation des denrées alimentaires. La Suisse connaîtra-t-elle à son tour des problèmes d’approvisionnement ou des hausses de prix de denrées alimentaires, au premier rang desquelles le pain et les pâtes?

Pourquoi on en parle. Le 27 octobre, l’organisation de la branche suisse des céréales, des oléagineux et des protéagineux, Swiss Granum, annonçait des récoltes «bien inférieures» entre juin 2020 et juillet 2021 par rapport à la période précédente. Le même mois, l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) enregistrait un indice des prix des produits alimentaires «à son plus haut niveau depuis juillet 2011», soit une hausse de 31% par rapport à octobre 2020.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.