Reservé aux abonnés

Fatigue ou déprime hivernale? Nul besoin de compléments alimentaires

Illustration. | Shutterstock / Dusan Petkovic

Au moindre signe de fatigue ou de déprime hivernale, chacun y va de son petit conseil: «tu devrais prendre une petite cure de magnésium, ça te ferait du bien», «tu dois être en manque de soleil, prends de la vitamine D», une touche de zinc par ci, un zeste de vitamine C par là. A chaque fin d’année, c’est petites prescriptions entre amis.

Pourquoi ce n’est pas si simple. Cette supplémentation en nutriments est-elle justifiée? Rarement, en fait. «Les personnes en bonne santé qui se nourrissent de manière variée et équilibrée n’ont en règle générale pas besoin de compléments alimentaires», rappelle l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV).

«A ma connaissance, si vous adoptez un régime alimentaire équilibré et varié, la plupart des déficiences nutritionnelles vitaminiques vont être palliées», abonde Serge Rezzi, directeur de l’Institut suisse des vitamines, récemment renommé Fondation suisse de nutrition et santé (SNHf).

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous