Face au coronavirus, la banque centrale américaine coupe en urgence ses taux d’intérêts

Donald Trump met sous pression le gouverneur de la Fed Jerome Powell pour que les taux de l'institution favorisent l'économie en année électorale | Keystone-ATS

Comme en 2008 pendant la crise financière, la Réserve fédérale américaine (Fed) a diminué d’un spectaculaire 50 points de base (0,5%) son taux d’intérêt principal, annonce CNBC. Le lundi 2 mars, l’OCDE appelait déjà à ce genre de mesures, mais de manière coordonnée afin d’éviter une crise financière entrainée par le ralentissement marqué de l’économie chinoise puis mondiale à cause de la crise épidémique.

Pourquoi c’est casse-gueule. Contrairement à 2008, la Fed n’a pas agi de manière concertée avec les autres grandes banques centrales comme la Banque Centrale Européenne ni même la Banque d’Angleterre et la banque du Japon, qui avaient laissé entendre des baisses de taux prochaines. Les banques centrales, dont les taux sont déjà au plancher, n’ont plus les mêmes marges de manœuvre qu’en 2008. Après trois réductions en 2019, les taux américains sont désormais compris entre 1% et 1,25%. Et ceux de la BCE à seulement 0,25%.

link

Lire l'article de CNBC