Reservé aux abonnés

Explosion des coûts de la santé: les mesures d'économies sont âprement négociées

Alain Berset s'exprimant lors de la session extraordinaire du Conseil des Etats, mercredi 9 septembre 2020 à Berne. ¦ Keystone, Alessandro della Valle

Alors que le Conseil national accepte l’enveloppe de 770 millions de francs de crédits supplémentaires pour faire face au coronavirus et discute la loi Covid-19, le Conseil des Etats renonce à prolonger les aides pour les indépendants touchés par la crise et adopte un projet visant à freiner la hausse des coûts de la santé, pas tout à fait tel que voulu par le Conseil fédéral.

Pourquoi ça vous concerne. Même si la loi et les coûts supplémentaires engendrés par le Covid-19 dominent les débats à Berne, il ne faut pas perdre de vue les mesures structurelles susceptibles de freiner la hausse des coûts de la santé. Rappelons que les Suisses ont dépensé près de 82 milliards de francs pour leur santé en 2018, ce qui représente plus du double du montant dépensé en 1996, année de l’introduction de la Loi sur l’assurance-maladie (LAMal). Ce montant représente également plus de 4 fois celui du solde négatif de financement extraordinaire dépensé par la Confédération en 2020 pour des mesures atténuant les effets du Covid-19.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous