| | News

EXCLUSIF – Slow Food Suisse décapité devra repenser sa ligne

Capture d'écran du compte Twitter de Slow Food Suisse.

Une ligne sur le site internet, un courrier lapidaire aux responsables des sections locales pour «prendre note» de la démission des coprésidents Irène Kälin et Josef Zisyadis et du directeur Alexandre Fricker et «les remercier de leur engagement». Le départ abrupt du trio à la tête de Slow Food Suisse – avec effet immédiat dans le cas des deux coprésidents, annoncé pour fin septembre pour le directeur – vient réveiller les dissensions anciennes de la section suisse du plus grand mouvement mondial du goût.

Pourquoi c’est tendu. La triple démission du directeur et des coprésidents reflète les divergences au sein de la section suisse du mouvement mondial. En 2020 à la même époque, le congrès annuel avait déjà cristallisé toutes les tensions. L’assemblée convoquée fin août 2020 avait été houleuse: les délégués des 19 sections locales (conviviums) et représentant des quelque 3700 membres de Slow Food Suisse étaient réunis en Valais pour la présentation des derniers projets et la réélection de sa présidence. Un débat sur la gouvernance (et plus accessoirement le montant de la cotisation) avait révélé la présence de deux camps antagonistes. Au terme d’une élection quelque peu théâtrale, le ticket Josef Zisyadis-Irene Kälin l’avait finalement emporté.

Le bouillonnant créateur de la Semaine du Goût, et ancien Conseiller national d’A Gauche Toute!, omniprésent sur le devant de la scène culinaire se représentait pour un troisième mandat, avec une nouvelle colistière en la personne de la Conseillère nationale verte argovienne Irène Kälin. A des adversaires trentenaires motivés quoique mal préparés, au programme vaguement brouillon, l’éloquent duo de politiciens rodés avait opposé une vision axée sur la professionnalisation de l’association.

Un an plus tard, retour à la case départ: après avoir été minorisé à plusieurs reprises, le trio jette l’éponge. Proche de Josef Zisyadis, Alexandre Fricker prendra bientôt la direction générale de la PME valaisanne Opaline.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!