| | Enquête

EXCLUSIF – Déçu, Michel Matter renonce à la vice-présidence de la FMH

Michel Matter est médecin, conseiller national, président de l'Association des médecins du canton de Genève et vice-président sortant de la FMH, faîtière des médecins. | Keystone / Gaetan Bally

Dans le milieu médical romand, l’annonce va générer un tremblement de terre. Michel Matter démissionne de son poste de vice-président de la FMH (faîtière des médecins). L’ophtalmologue genevois annoncera officiellement sa décision jeudi 7 octobre lors de la Chambre médicale qui réunit deux fois par an 200 médecins représentant l’ensemble de la profession à Bernexpo. Seul Romand au sein du comité de la FMH, sa démission pose la question de la représentativité des médecins romands au sein de la faîtière. Elle étale aussi au grand jour les difficultés de l’association à se réformer.

Pourquoi c’est une mauvaise nouvelle. L’association professionnelle des médecins en Suisse compte quelque 42’000 membres et fédère plus de 70 organisations médicales. Elle s’est dotée d’une nouvelle présidente, Yvonne Gilli, en octobre 2020. La nomination de la première femme à la tête de la FMH était porteuse d’espoir: les demandes de réformes sont pressantes. Las, les évolutions en cours poussent Michel Matter à jeter l’éponge. En cause, pour lui: l’immobilisme de la faîtière, le désintérêt pour la Suisse romande et, plus grave encore, la gouvernance.

Cet article est réservé aux abonnés.