| | Radar

Etats-Unis: une enseignante non vaccinée contamine la moitié de sa classe

Des élèves se rendant à l'école (image d'illustration). | Keystone / Salvatore Di Nolfi

Une enseignante atteinte du Covid-19 a contaminé la moitié de sa classe alors qu’elle portait le masque le plus clair du temps. Ce scénario redoutable a lieu dans une école privée du comté de Marin, près de San Francisco, à la mi-mai 2021. Il a fait l’objet d’un rapport des CDC américains  le 26 août 2021, qui y voient un argument en faveur de la vaccination obligatoire des enseignants. Il donne aussi à réfléchir sur le potentiel de contagion du variant Delta à l’école, au sein d’une population d’élèves non vaccinés. Le Washington Post s’en fait l‘écho et rappelle que l’homologation des vaccins pour les enfants est très attendue outre-Atlantique.

Ce qu’on y apprend. L’enseignante n’était pas vaccinée et a expérimenté les symptômes d’un rhume banal, qu’elle a mis sur le compte d’une allergie. Elle a été diagnostiquées positive à Covid-19 après avoir passé deux jours dans sa classe, munie d’un masque. D’après ses déclarations aux enquêteurs des CDC, elle ne retirait son masque que de manière fugace, pour faire la lecture à ses élèves eux-mêmes masqués, au sein d’une école où le protocole était bien respecté.

La classe était par ailleurs munie d’un système d’épuration de l’air efficace, et les portes et fenêtres étaient laissées ouvertes pendant le cours. Cela n’a pas empêché 12 élèves sur les 24 de la classe d’attraper le virus — sans symptômes détectables pour la moitié d’entre eux. Le plan de la classe établi par les CDC montre que les deux premiers rangs étaient de loin les plus exposés. Le foyer s’est propagé hors de l’école, quatre parents d’élèves ayant été à leur tour infectés.

Le nom de l’école n’a pas été communiqué, mais la presse locale permet de savoir qu’il s’agit très certainement d’une école privée catholique à Novato, dans l’aire urbaine de la baie de San Francisco. Un endroit où le taux de vaccination est très élevé (entre 80 et 93% selon les classes d’âge). L’âge des élèves n’a pas été dévoilé, à ceci près qu’ils avaient moins de 12 ans et n’étaient donc pas éligibles à la vaccination.

marin-county-cluster.gif
Plan des contaminations dans la classe, tel que retracé par les épidémiologistes des CDC. Source: Tracy Lam-Hine et al., MMWR, 27 août 2021.

link

A lire dans le Washington Post (EN)