| | News

Et si l’agroécologie était la seule façon d’avoir un système alimentaire plus résilient?

Image d'illustration. | Keystone / Jean-Christophe Bott

L’agroécologie se présente en Suisse du 1er au 6 novembre: visites et tables rondes ont lieu à travers le pays. L’événement est organisé par Agroecology Works!, un réseau informel regroupant scientifique, ONG, agriculteurs, personnes travaillant dans les secteurs de la transformation, de la production alimentaire et du commerce.

Pourquoi c’est important. Les problématiques environnementales sont de plus en plus préoccupantes, aussi en Suisse. Comme le déclare l’agroscope «l’exploitation agricole des ressources naturelles et des services écosystémiques porte atteinte à l’environnement». La biodiversité périclite dangereusement, les pollutions par des pesticides se multiplient, les effets du changement climatique menacent de plus en plus fréquemment les cultures helvètes. Selon Johanna Jacobi, professeur assistante en agroécologie à l’ETHZ, «l’agroécologie est la seule façon d’avoir un système alimentaire plus résilient. Parce que cela fonctionne avec les lois de la nature, ce qui n’est pas le cas de l’agriculture conventionnelle».

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.