Reservé aux abonnés

Est-ce encore légitime de maintenir l'obligation vaccinale contre Covid des soignants en France?

Image d'illustration: infirmière de l'hôpital de la Timone à Marseille, le 31 décembre 2021. | Keystone / AP / Daniel Cole

En France, les professionnels de santé sont soumis à l’obligation vaccinale depuis l’automne 2021. Ainsi, les réfractaires au vaccin anti-covid se voient suspendus de leurs fonctions jusqu’à ce qu’ils puissent fournir la preuve d’un schéma vaccinal complet. Presque neuf mois après le décret de la loi, celle-ci est-elle encore pertinente? La question se pose d’autant plus pour un secteur qui doit faire face à une large pénurie de professionnels. On fait le point.

Pourquoi on vous en parle. La suspension des professionnels de santé non vaccinés a cristallisé les débats de l’élection présidentielle durant lesquels la candidate d’extrême droite Marine Le Pen a accusé Emmanuel Macron d’avoir «fait licencier 15’000 soignants». Des propos populistes à l’heure où l’on estime à 20% le nombre de lits fermés faute de soignants pour s’en occuper, mais des propos erronés. Reste que, dans un contexte général de levée des restrictions sanitaires, le maintien de cette obligation vaccinale interroge.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous