| | News

En Suisse, le débat s'ouvre sur le port du masque à l’école primaire

A l'école de Fluntern, dans le canton de Zurich, en janvier 2021. | Keystone / Ennio Leanza

La Société suisse de pédiatrie change de cap. Elle recommande désormais le port du masque dans les écoles primaires «pour les cantons où la situation épidémiologique l’exige» et particulièrement dans les classes les plus avancées. Cette mesure, couplée à une stratégie de dépistage élargie, vise à maintenir l’enseignement en présentiel tant que faire se peut, explique l’organisation. Dans les cantons romands cependant, le port du masque chez les moins de 12 ans n’est pas à l’ordre du jour.

Pourquoi le vent a tourné. La Société suisse de pédiatrie affichait en novembre encore son absence de soutien au port généralisé du masque chez les enfants âgés de 6 à 12 ans. L’organisation estimait que dans cette tranche d’âge, le nombre d’infections était «nettement plus faible» que chez les adolescents et les adultes. Elle défend aujourd’hui son changement de posture par l’augmentation du nombre de fermetures temporaires et de clusters au sein des écoles et par le fait que les variants «britannique» 1.1.7 et «sud-africain» B.1.351, plus contagieux, gagnent du terrain dans la dynamique de l’épidémie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.