| | News

En pleine épidémie, le Swiss Vaccine Research Institute lutte pour conserver son indépendance

Keystone / Anthony Anex

Le Département de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) souhaite couper les subventions destinées au Swiss Vaccine Research Institute (SVRI) pour la période 2021-2024, après lui avoir octroyé environ 1,2 million de francs annuellement depuis sa création en 2007. Pour la fondation, qui joue un rôle clé dans la recherche contre le coronavirus sur le plan national comme international, l’enjeu est majeur. Pour l’heure, la décision n’est pas définitive. Elle se jouera en novembre, lorsque les parlementaires se prononceront sur l’enveloppe des subventions fédérales allouées à la recherche.

Pourquoi on en parle. Le Swiss Vaccine Research Institute (SVRI) entend conserver son indépendance et son mode de fonctionnement basé sur un réseau collaboratif entre différentes universités et hautes écoles avec une gouvernance externe. Ces subventions sont donc une question de survie pour lui. Au sein de la structure, on évoque un manque de clarté de la part de la Confédération, laquelle appuie sa décision sur un projet de rattachement ou de partenariat renforcé avec l’EPFL.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.