| | News

En Inde, la seconde vague s'apparente à un tsunami

Ambulance emmenant une personne décédée au centre crématoire, en Inde. | Keystone / AP / Manish Swarup

Jour après jour, le nombre de nouveaux cas bat des records. Alors qu'en janvier, il s'élevait à quelques milliers, aujourd'hui, on frôle les 300'000. Pour la première fois, le nombre de décès en 24 heures a dépassé les 2000. Mais ces chiffres sont très en-deçà de la réalité. Dans le Gujarat, le nombre de décès annoncé en une journée est presque dix fois moins élevé que celui des corps incinérés ou enterrés dans seulement sept villes de cet Etat en suivant le protocole prévu pour le Covid-19.

Pourquoi on en parle. A Mumbai, mégapole de vingt millions d'habitants, le système sanitaire est proche de la rupture. Mercredi 21 avril, dans les unités de soins intensifs, il restait 50 lits disponibles sur un total de 2798. Quant à ceux équipés de ventilateurs, il y en restait 21 disponible sur un total de 1426.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!