En Amazonie, la ruée vers les médicaments naturels

Une rivière dans la jungle près de Porto Velho, au Brésil, mardi 27 août 2019. | Keystone / AP Photo / Victor R. Caivano

On trouve de tout dans les confins luxuriants de la forêt amazonienne, y compris des remèdes naturels pour toutes sortes de maladies, relate la revue We Demain. Sécrétions de grenouille ou de chauve-souris, sève de certains arbres, bave de sangsue… Autant de ressources aujourd'hui convoitées par des conglomérats pharmaceutiques, braconniers d'un nouveau genre. L'attention portée à la médecine a augmenté en raison de la pandémie, et nous a montré à quel point nous sommes ignorants des vertus curatives du poumon de la planète.

Ce qu’on trouve dans la jungle. Le jararaca, un serpent à sonnette, a ouvert la voie à toute une classe de médicaments qui ont sauvé la vie de millions de personnes. Le kambo, que l’on trouve en frottant la rainette singe, est un opioïde naturel, quarante fois plus fort que la morphine. Une molécule appelée PnPP-19, qui serait en mesure de traiter un tiers des personnes insensibles au viagra. En dépit de tous ces efforts ayant porté leurs fruits, des milliers d'espèces amazoniennes nous restent encore inconnues, notamment du côté des essences arboricoles.

link

A lire dans WeDemain