| | Reportage

En Afrique, les autotests viennent à la rescousse contre le VIH

Au Mali, à la clinique de Soutoura, des travaillauses du sexe sont sensibilisées aux autotests VIH, sous l'égide de l'ONG Solthis. | Jean-Claude Frisque / Solthis

En Afrique de l’Ouest, face aux difficultés de la lutte contre l’épidémie de VIH, une nouvelle solution est en cours de déploiement à grande échelle: l’autotest oral, recommandé par l’OMS pour améliorer le dépistage. Un enjeu primordial dans les régions Ouest et Centre, où un tiers des personnes qui vivent avec le virus du sida ignorent leur statut sérologique.

Pourquoi on en parle. Si la technologie d’autotest VIH est homologuée en Europe depuis 2015 avec des outils atteignant plus de 99% de fiabilité, le premier projet pilote dans la sous-région n’a débuté qu’en 2018. C’est la première fois en Afrique de l’Ouest que cette technologie d’autotest oral est déployée à grande échelle. Le dépistage est pourtant une porte d’entrée indispensable vers la prise en charge.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.