Reservé aux abonnés

En 25 ans, la proportion des personnes obèses a doublé en Suisse

Graphique: Heidi.News, R2, nor/mir / Source: OFS – Enquête suisse sur la santé (ESS)

Malgré une certaine stabilisation au cours de ces cinq dernières années, 42% de la population suisse était en surpoids ou obèse en 2017. Le phénomène touche plus couramment les hommes que les femmes, les groupes de population avec un faible niveau de formation, les habitants des zones rurales et les personnes étrangères. C’est ce qui ressort de l’enquête suisse sur la santé de l’Office fédéral de la statistique (OFS) réalisée tous les cinq ans depuis 1992.

Pourquoi c’est important. L’obésité accroît les risques de développer des maladies cardiovasculaires, des troubles musculo-squelettiques, du diabète de type 2 et certains types de cancers. Les personnes obèses sont également plus nombreuses à souffrir de symptômes dépressifs et de détresse psychologique. Autant dire que cette forme sévère de surpoids a un impact important sur la santé publique. Savoir quelles populations sont plus susceptibles de développer du surpoids ou de l’obésité permet de mener des campagnes de prévention plus ciblées.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous