Reservé aux abonnés

Des parlementaires de tous horizons disent «Oui aux enfants sans tabac»

Un employé d'une société d'affichage publicitaire appose le 30 avril 2007 une publicité pour le tabac sur un panneau d'affichage à Zurich en 2007 | Keystone / Gaëtan Bally

Parlementaires et députés cantonaux de divers fronts politiques sont venus à Berne devant la presse ce mardi 18 janvier pour dire «Oui aux enfants sans tabac». Un plaidoyer interpartis tenu au nom de la santé publique et en soutien à l’initiative «Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac» qui sera soumise au peuple le 13 février. Le texte veut interdire toute la publicité pour les produits du tabac susceptible d’atteindre enfants et adolescents.

Pourquoi c’est sensible. La Suisse est le pays de la cigarette. Le secteur du tabac pèse lourd dans l’économie du pays, qui abrite le siège des multinationales Philip Morris International, British American Tobacco et Japan Tobacco International. Certains parlementaires n’hésitent pas à associer la maigre législation suisse en matière de prévention du tabagisme au lobby de l’industrie du tabac, très actif sous la Coupole fédérale.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous